Uncategorized

Immigration canadienne : les conséquences des nouveaux seuils

By November 27, 2017 April 23rd, 2019 No Comments

Le gouvernement fédéral canadien a récemment communiqué son nouveau programme d’immigration d’ici à l’année 2020. C’est la première fois qu’il livre une visibilité sur 3 ans, annonçant une hausse graduelle du seuil d’immigration, de 300 000 à 340 000 nouveaux immigrés d’ici 2020. Soit une augmentation de 13,5 % environ. Un chiffre important, cependant en dessous des recommandations du Conseil Consultatif. Quelles conséquences auront ces nouveaux seuils pour les personnes désireuses de s’installer au Canada ?

Les immigrants économiques sont plébiscités

Le gouvernement a deux objectifs : augmenter la compétitivité économique du pays, et rééquilibrer la démographie vieillissante. Le chiffre cible du Ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté s’appuie sur les capacités d’intégration socioprofessionnelle des immigrants. Pour assurer celles-ci, les provinces, les municipalités et bien entendu les bassins d’emploi devront travailler en collaboration pour intégrer les nouveaux venus.

Pour rester efficace dans son objectif de dynamisme économique, ce sont les travailleurs qualifiés, justifiant d’une expérience ou d’un savoir pertinent et utile au pays, que le Canada accueillera en premier lieu, en sélectionnant 23 300 immigrants de plus pour cette catégorie.

Pour les candidats, choisir la bonne porte d’entrée

Pour qu’un dossier ait de meilleures chances d’aboutir, le statut de travailleur qualifié sera donc la porte d’entrée idéale. Dépendamment du cas, il sera nécessaire de réviser les dossiers pour constituer un dossier d’immigration solide, pour les candidats célibataires comme les familles, comprenant bien toutes les nuances du programme canadien. Internet regorge d’informations et de conseils sur l’immigration pour le Canada et les différents statuts : résident permanent, visa travail, investisseur, et bien d’autres !

Les futurs résidents et travailleurs canadiens devront donc s’armer de patience et d’efforts pour se tenir prêts à intégrer la vie économique du pays, dans les meilleures conditions possibles. S’ils le préfèrent, ils peuvent toujours consulter des professionnels de l’immigration pour mettre toutes les chances de leur côté.

Pour immigrer au Canada, la première étape est d’en savoir plus sur le sujet. Inscrivez-vous à notre infolettre bimensuelle ici.